Maristes de Champagnat: Le projet «fratelli» continue de travailler avec les enfants et les jeunes malgré la crise

Malgré la crise politique au Liban et les manifestations sociales qui se tiennent depuis octobre 2019, la communauté Fratelli continue de travailler et de mettre en place des programmes socio-éducatifs gratuits pour des centaines d’enfants et de jeunes, pauvres et réfugiés, grâce à la générosité des donateurs et à l’effort des laïcs volontaires et des frères de La Salle et Maristes associés à cette œuvre.

 

 

Dans le contexte des protestations qui ont commencé en octobre, et en raison de la situation politique, les associations et les centres du projet Fratelli ont dû fermer leurs portes durant quelques jours. Ils ont également été contraints de reporter à 2020 la formation des tuteurs de soutien, et même de reporter la visite de certaines entités donatrices.

À compter du 6 novembre, il y eut une certaine tranquillité, et les classes ont repris. Les protestations sociales se concentraient dans certaines villes, spécialement à Beyrouth, mais elles n’affectaient pas les activités des écoles ni des centres sociaux. Il a fallu fermer les 13 et 25 novembre.

Durant les mois d’octobre, de novembre et de décembre, on a offert deux cours (de 60 heures chacun) pour des jeunes adultes, en partenariat avec l’ONG italienne CESVI.

À la fin janvier, suite au décret pour la formation d’un nouveau cabinet des ministres, les manifestants sont redescendus dans les rues pour protester contre le gouvernement; suite aux affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants, des centaines de personnes furent blessées. Devant cette situation difficile, certains centres éducatifs de Beyrouth et des environs ont dû fermer pour quelques jours, mais Fratelli Rmeileh a réussi à continuer ses activités normales. Pour l’instant, toujours au cœur d’une crise sociale, on vit un moment de calme.

Au Liban, un tiers des 4,5 millions de Libanais vit sous le seuil de pauvreté. De plus, le pays accueille un million et demi de réfugiés, la grande majorité de Syriens, et la guerre en Syrie se continue.

Le Projet Fratelli a été créé en 2016 au Liban par les Congrégations des Frères des Écoles Chrétiennes et des Frères Maristes pour tâcher de répondre aux besoins émergents et urgents des enfants et des jeunes les plus vulnérables et en situation de risques (Lire la lettre des Supérieurs généraux). Le Projet s’adresse principalement aux enfants syriens et iraquiens déplacés à cause des guerres au Moyen Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image