• 93ème Assemblée USG

Document des instituts missionnaires, masculins et féminins, fondés en Italie : Comboniens, Consolata, PIME, Xavériens.

Pour commémorer le centenaire de la Lettre apostolique ‘Maximum illud’ (1819) de Benoît15, le Pape François a proclamé le mois d’octobre 2019 comme Mois Missionnaire Extraordinaire « dans le but de réveiller davantage la prise de conscience de la mission ‘ad gentes’ et pour relancer avec un nouvel enthousiasme la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale » (Lettre du Pape au Card. Filoni). En profonde syntonie avec les intentions du Pape François, nous aussi les missionnaires, nous souhaitons que cet Octobre Missionnaire Extraordinaire devienne pour nous tous une occasion privilégiée pour renouveler l’élan missionnaire ‘ad gentes’, ainsi que tout notre vie, nos programmes, notre travail, nos structures mêmes tirent de la mission et de la proclamation de l’Evangile sève vitale et critères de discernement. En tant que représentants des Instituts missionnaires de fondation italienne, masculins et féminins (Comboniens, Consolata, PIME et Xavériens), nous désirons élever notre voix pour partager les joies, les espérances et les préoccupations dans cette époque où – vis-à-vis des défis inédits du monde actuel – nous aussi, les missionnaires, nous nous trouvons parfois désorientés, mais aussi excités à parcourir des nouvelles routes. Nous écrivons au nom de beaucoup de confrères et de consœurs missionnaires, auxquels nous sommes grandement reconnaissant, qui travaillent avec passion et dévouement, dans des endroits difficiles et dangereux, en solidarité avec les gens avec lesquelles ils partagent angoisses et dangers, parfois au risque de leur propre vie. Leur exemple, leur passion, leur abnégation, leur vie consommée pour les autres ‘dans un effort crucifiant’, nous consolent et nous encouragent à continuer. Ce sont eux qui nous témoignent que c’est beau donner sa vie pour l’annonce de l’Evangile du Seigneur Jésus, mort et ressuscité pour notre salut, et qu’il est beau se dépenser pour les autres. Ils nous rappellent que la vie on la retrouve seulement en la donnant. Nous sommes reconnaissants, en particulier, à tous les missionnaires africains, asiatiques et latino-américains qui ont redonné sève vitale à nos Instituts. La nouvelle géographie vocationnelle nous oblige à penser à nouveau notre vie communautaire et notre façon de vivre ensemble avec des personnes de différentes cultures.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image