Amerique/Mexique – Religieuses en formation pour se préparer à soutenir migrants et réfugiés le long des frontières du monde

Des religieuses en formation pour devenir missionnaires du Service itinérant dans l’un des lieux les plus chauds du monde en matière de migration, à savoir le Mexique. Telle est l’initiative des Missionnaires de Saint Charles Borromée, Missionnaires scalabriniennes, qui, jusqu’au 30 juin prochain, suivent un parcours de formation itinérant qui touche différentes localités mexicaines pour se préparer à affronter les urgences humanitaires avec les migrants et les réfugiés. Le parcours est dédié au Service itinérant de la Congrégation, initiative qui permet aux religieuses de pouvoir se déplacer selon les urgences migratoires qui concernent les différentes frontières du monde. Outre l’Amérique centrale, le Service itinérant est également présent dans le sud de l’Italie et dans le nord du Brésil.
Le Service itinérant, institué dans le cadre de la récente réorganisation de la Congrégation, se veut une sorte de « service des urgences d’assistance » qui se déplace en fonction des différentes urgences migratoires présentes dans le monde. Son but est de participer à la gestion de ces urgences migratoires là où elles se développent, au travers de la solidarité, de la prière et de l’accompagnement des caravanes (voir Fides 08/03/2019).
« L’idée – explique à Fides Sœur Albertina Pauletti, animatrice générale de l’apostolat qui a ouvert les travaux – est de former les consœurs afin de leur donner tous les instruments utiles pour pouvoir agir en soutien aux migrants et aux réfugiés directement aux frontières. Connaitre les contextes migratoires est pour nous essentiel afin de pouvoir garantir un meilleur service aux personnes en situation d’urgence et d’accueil. Il existe des questions qui peuvent être affrontées de manière partagée et des questions qui en revanche doivent tenir compte des particularités locales. Le contexte est fondamental, tout comme il est important de se rendre compte des modalités selon lesquelles se soutenir et soutenir des êtres humains ayant besoin d’aide ».

Source : fides.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image