• Mai 2019

Pérou: des religieuses auprès des enfants handicapés rejetés par leurs proches

Les enfants handicapés au Pérou, une réalité douloureuse et sujette aux superstitions. Certains, rejetés ou abandonnés par leurs familles sont recueillis par les Missionnaires Serviteurs des pauvres du Tiers-Monde. Une congrégation à laquelle appartient sœur Marie-Bénédicte, une religieuse française qui témoigne à notre micro de son apostolat auprès de ces «pauvres parmi les pauvres».

Entretien réalisé par Manuella Affejee- Cité du Vatican

En France, la “nuit du handicap” se tient ce samedi dans une vingtaine de villes, pour la 2eannée consécutive: un moment festif et fraternel, entre concerts, témoignages et diverses animations, pour favoriser la rencontre avec des personnes porteuses d’un handicap, «découvrir leurs richesses et leurs talents».

Cette expérience de rencontre et de partage, de nombreuses communautés religieuses la vivent au quotidien et depuis longtemps. Certaines l’ont d’ailleurs mis eu cœur de leur mission. C’est le cas de la Congrégation des Missionnaires Serviteurs des pauvres du Tiers-Monde, fondée par un prêtre italien, Giovanni Salerno, à Cuzco, au Pérou.

Cette jeune communauté a choisi de se consacrer aux plus pauvres parmi les pauvres, les enfants handicapés. Une réalité nimbée de superstitions, méconnue voire cachée. Le handicap étant généralement perçu comme une malédiction de Dieu au Pérou, beaucoup sont rejetés dès leur naissance ou abandonnés par leurs familles.

Les Missionnaires Serviteurs des pauvres du Tiers-Monde parviennent à en recueillir un certain nombre. Leur orphelinat, situé sur les hauts plateaux andins, héberge aujourd’hui quelque 90 enfants, dont une cinquantaine d’handicapés. Grabataires pour la plupart, ils y reçoivent enfin des soins adaptés, prodigués avec amour par les religieuses de la congrégation. Parmi elles, sœur Marie-Bénédicte. Arrivée dans le pays en 2002 dans le cadre d’une mission Fidesco, cette Française découvre alors une bouleversante réalité, qui est devenue aujourd’hui le centre de sa vocation.

Source : vaticannews.va

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image