Lasalliens. Un nouveau saint ami des « frères » : Saint Paul VI

Quarante ans après sa mort (1978 – 2018), Paul VI sera proclamé saint le 14 octobre par le pape François.

Paul VI est particulièrement cher aux Frères pour une série de circonstances qui l’ont lié à notre famille religieuse. L’amitié avec les Frères a débuté dans la deuxième moitié des années vingt: il a collaboré avec le Frère Alessandro Alessandrini à l’organisation des Petites retraites des jeunes catholiques, auxquelles participaient également des jeunes de la FUCI (Fédération des universités catholiques italiennes). Montini était un assistant ecclésiastique. Les réunions avaient lieu à Saint-Paul – hors-les murs et souvent aussi avec Dom Ildefonso Schuster, abbé de San Paolo et le cardinal vicaire de Rome Basillo Pompili, avec des instructions de formation, généralement dispensées par Mons. G. B. Montini.

Autres circonstances : il a lui-même rappelé la participation, la compréhension mutuelle et le respect lors de sa visite historique à l’Institut Pie IX sur l’Aventin, le 3 mars 1965 : « J’ai vécu quatre ans, à savoir de 1928 à 1932, en deux étapes, Via delle Terme Dioclétiennes Nº 10, au deuxième étage et la messe célébrée à proximité, à Ste. Prisca, chaque matin. Pour une fête, une cérémonie spéciale et une dimanche, je venais célébrer la Sainte Messe dans votre chapelle, je vous ai aussi prêché. Il y avait alors Frère Ugo  qui n’était pas un enseignant mais un magicien  car, parmi les voix de vos camarades de l’époque, il avait de merveilleux effets musicaux qui pourraient être aux premiers théâtres du monde. […] Je suis donc reconnaissant à l’Institut qui m’a enrichi de ces belles impressions, de ces bons souvenirs ».

En s’adressant directement aux Frères, il a ajouté : « Le Vicaire de Jésus-Christ veut, avec ses salutations et sa bénédiction, réconforter ces religieux dignes et aimés dans leur vocation providentielle et difficile car elle exige tant de sacrifices chaque jour et à tout moment. L’Église vous aime, vous estime et apprécie l’importance de votre sacrifice et de votre générosité : persévérez donc dans cette voie royale au service de Dieu et de l’Église ».

Parmi les nombreuses circonstances dans lesquelles Paul VI a eu l’occasion de parler publiquement des Frères, démontrant ainsi sa pleine admiration et son estime, citons les suivantes :

Le 8 juin 1966 : Il reçoit les membres du Chapitre général à l’audience. Parmi beaucoup d’autres choses, il leur dit : « […] Vous êtes, chers fils, des spécialistes hautement qualifiés – nous dirions presque des techniciens – de l’éducation chrétienne. L’Église vous remercie pour les grands services que vous lui rendez. Mais la même estime qu’elle vous porte la pousse à attendre après le  Concile que vous serez le premier et le plus soucieux d’étudier, d’assimiler et de mettre en pratique la Déclaration conciliaire ‘Gravissimum educationis momentum’, solennellement promulguée par nous le 28 octobre 1965 […] ».

Le 12 août 1970 : Au cours de l’audience générale, adressée aux Frères du 1er Centre régional italien lasallien (CRIL) : « Les premières salutations vont au groupe des Frères des Écoles Chrétiennes réunis près d’Albano Laziale pour un cours de spiritualité. […] Nous n’avons pas besoin de louer votre mission scolaire  car vous en êtes plus convaincus que nous. Regardez comme elle est grande, voyez comment elle est moderne, voyez qu’elle est providentiel, voyez que cela demande tant de sacrifices. Il semblerait qu’être enseignant soit la chose la plus simple au monde … Mais qui veut le faire avec l’esprit de S.G.B. de La Salle, doit travailler sur lui-même. Il doit être le maître non seulement des autres mais aussi le maître de lui-même, c’est-à-dire qu’il doit avoir une spiritualité qui l’enrichit  qui le rend capable de donner à l’école la valeur d’une mission. […] ».

Le 18 août 1971: L’année suivante, à Castel Gandolfo, les Frères du 2e Centre régional italien lasallien, il leur a  déclaré : « […] Vous êtes des personnes qui avez fait de l’enseignement votre mission ; vous vous êtes consacrés à l’école, vous avez tout quitté, même le sacerdoce ; vous avez  préféré rester frères laïcs consacré au Seigneur, pour n’avoir pas d’autre chose à faire que de se pencher sur les jeunes, les enfants et les instruire, les introduire dans la connaissance et l’art de vivre chrétien. C’est une affaire importante, extrêmement importante ! Nous vous remercions pour cet hommage que vous rendez à l’éducation chrétienne. Laissez-nous admirer votre immolation, espérons que vos rangs augmenteront … Que Dieu vous bénisse tous ».

Le 8 août 1972 : Toujours aux Frères du 3e Centre Régional Lasallien d’Italie : « […] Chers amis, vous êtes appelés « chers » par excellence, d’accord ! Vous savez à quel point vous nous êtes vraiment chers et à quel point nous sommes amis de votre Institut, quelle estime, quels vœux  et quelle espérance nous avons dans votre fidélité à cette tradition académique que vous personnifiez. Soyez tous bénis et vraiment confirmés dans votre si humble … vocation, mais si grande, si belle, si moderne, si vivante, si nécessaire à l’Église ».

Le 18 juillet 1973.  Exhortation du Saint-Père aux Frères italiens : « […] Le Pape sait tout le bien que vous faites, ce que vous accomplissez dans l’Église et nous vous accueillons donc avec une grande gratitude et avec les vœux les plus fervents pour votre travail. […] Soyez fidèle à l’Église et à votre vocation ! ».

Paul VI était peut-être un pontife moins populaire que son prédécesseur Jean XXIII et son successeur Jean-Paul II, mais il commence maintenant à les soutenir dans la splendeur de la gloire des saints.

En ce qui concerne ce grand pape, le pape François a récemment affirmé, « de ce courageux chrétien, de cet infatigable apôtre, devant Dieu, nous ne pouvons dire  qu’un mot aussi simple que sincère et important : merci ! ».

Source : lasalle.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *